3 habitudes zen inhabituelles à adopter au quotidien

3 habitudes zen inhabituelles à adopter au quotidien

« L’esprit est difficile à maîtriser et instable. Il court où il veut. Il est bon de le dominer. L’esprit dompté assure le bonheur. » – Bouddha
Comment apporter de la sérénité dans notre quotidien ?
Quelles sont nos habitudes zen ?
Comment canaliser son esprit ?

Bien le bonjour du Labo ! 🔬

Aujourd’hui, nous participons à l’évènement interblogueurs proposé par Olivier Roland du blog Habitudes Zen. Nous vous conseillons son article La méditation pour les débutants : 20 astuces pratiques pour comprendre l’esprit pour débuter la méditation si vous ne connaissez pas son travail.

Le thème de cet évènement est, cette fois-ci, « 3 habitudes pour rester zen au quotidien ». Nous avons donc décidé de participer avec joie. Nous voulions vous proposer quelques habitudes et astuces qui sortent des sentiers battus. En effet, nous pourrions vous dire de méditer, de faire du sport ou bien de vous lever tôt car ces astuces fonctionnent, mais nous savons que vous pourriez trouver ces conseils ailleurs. Nous allons donc tenter de vous donner des « hacks » un petit peu plus originaux.

Qu’est-ce qu’une habitude zen pour nous ?

Ici, peu d’originalité, il s’agit de méthodes que nous appliquons dans notre routine pour garder notre calme, limiter notre stress et stimuler notre bien-être !

Nos trois habitudes suivent une trame logique. La première vous propose d’améliorer votre état d’esprit, la seconde, votre raisonnement et la dernière vous propose une action concrète.

En espérant vous inspirer.

Bonne lecture 🙃

ANCRAGE : UNE MINI MÉDITATION COMME PREMIÈRE HABITUDE ZEN

Notre cerveau a un rapport à l’espace et au temps très variable selon les situations. Notre mode de vie moderne nous pousse au culte de la performance et surtout de la vitesse. Nous nous retrouvons donc pris dans une routine où notre cerveau a du mal à appréhender la quantité d’informations qu’il reçoit. Entre la surcharge médiatique, la charge mentale au travail et la charge sociale, notre cerveau a parfois du mal à s’y retrouver. Et c’est parfaitement normal, la société évolue plus vite que la génétique. Notre cerveau n’est donc pas adapté génétiquement à notre mode de vie (comme les écrans par exemple). Cela peut donc poser des problèmes réels tels que des insomnies ou des burn-out.

Pourquoi un début aussi sombre pour un article zen ? 

Parce que cette vie touche la majorité d’entre nous. Sans être dans un état pathologique (burn-out, insomnies), notre mode de vie a une incidence sur notre rapport au stress et au bonheur notamment. Une conséquence notable que nous avons notée est une forme d’oubli du présent. La nécessité de performance du monde moderne nous pousse à voir où nous allons, à défaut de voir ce que nous faisons. Nous cherchons à faire passer le temps, nous devenons impatients, voire irrascibles et surtout, nous faisons la gueule dans le métro. 

Souvent lors de ces moments nous divagons et c’est à cet instant que notre habitude zen rentre en jeu. Celle-ci peut servir dans des moments où tout va trop vite pour vous, où vous vous sentez épuisés intérieurement, dans des moments où vous sentez vos émotions vous submerger (haine, peur, notamment) où simplement pour faire le vide dans votre tête. 

Modifiez votre perception du temps

Lors de ces moments, ralentissez le temps. Calmez votre respiration. Focalisez vos pensées sur le moment présent. Souvent cette étape sera ardue car vous serez en train d’extrapoler dans votre tête sur la raison de votre énervement, de votre fatigue, stress ou autre.

Un exemple simple : « J’ai raté ce métro, je vais être en retard à mon rendez-vous, il faut que je me dépêche, ma journée est foutue … ».

Vous voyez c’est exactement à ce moment que vous commencez à perdre pied et donc à ce moment qu’il faut se ressaisir. Focalisez-vous sur l’instant présent et créez vous une « bulle » où vous pouvez souffler. Libérez toute votre empathie pour vous calmer. Si quelqu’un vous reproche quelque chose, au lieu de vous défendre, mettez vous dans votre bulle et essayez de vous mettre de son point de vue. Cela désamorcera bien des disputes. 

Des points communs avec la méditation

En résumé, cette technique se rapproche dans les faits de la méditation, mais adaptée au monde contemporain. Pas besoin de vous mettre en position du lotus, rappelez juste votre esprit à la raison, créez vous une bulle pendant quelques minutes où vous « arrêterez » le temps pour vous ressaisir et reposer votre esprit, puis, reprenez vos activités. Vous verrez, vous serez beaucoup plus sereins. Évidemment, vous pouvez faire cela autant de fois que vous le voudrez dans la journée !

Votre première réaction sera certainement : « je suis déjà en retard et on me dit de prendre mon temps… Pas possible, les conséquences seront terribles… » 

RAISONNEMENT : ACCEPTER DE PRENDRE LE TEMPS COMME DEUXIÈME DE NOS HABITUDES ZEN 

C’est à ce moment que la partie raisonnement entre en jeu. Il s’agit de la peur panique des « conséquences », autrement dit « si je fais telle activité, alors je ne pourrai pas faire cela » ou bien « si je prends ce temps pour moi, alors je serai en retard pour cela »… Et bien, aussi paradoxal que cela puisse paraître, ces « conséquences » qui nous font si peur n’ont en fait que très peu d’incidence sur nos vies. Vous n’êtes pas obligés d’aller à cette fête si vous n’avez pas envie. Le monde ne s’arrêtera pas de tourner si vous prenez 5 minutes pour reprendre vos esprits et souvent, ignorer ces conséquences, vous permettra de faire quelque chose de hautement bénéfique pour vous. 

Évidemment, nous ne sommes pas en train de vous dire que vous pouvez arriver en retard au boulot et faire ce que vous voulez quand vous voulez. Simplement, lorsque vous vous mettez des barrières car « vous ne pouvez pas », réfléchissez : que se passera-t-il si, finalement, vous décrétez que vous pouvez ? Votre vie va-t-elle se détériorer ?  Probablement pas, alors faites ce qui vous plait, vous n’en serez que plus sereins.

Où est l’habitude zen ? 

Et bien, prendre du temps pour soi, sans culpabiliser ou avoir peur de potentielles conséquences est une denrée rare. Votre cerveau et son aversion au risque vous dissuaderont souvent de tenter quelque chose (par peur de ce qui pourrait vous arriver). Pourtant, cela peut vous gâcher bien des opportunités.
Au quotidien, lorsque vous vous interdisez quelque chose sous un prétexte de temps, réfléchissez à ce qui se passera si vous prenez ce temps coûte que coûte. Si les conséquences ne sont pas apocalyptiques, foncez vous verrez, cette habitude zen vous facilitera la vie. 

S’exercer à s’octroyer du temps

Pour commencer, essayez une fois par semaine de vous octroyer du temps sur une plage horaire qui semble inaccessible. Utilisez ce temps pour vous faire vraiment du bien, hors de question de regarder la télé !

Habitudes zen
S’octroyer du temps est une des habitudes zen les plus efficaces selon nous

 

ACTION : CUISINER COMME TROISIÈME DE NOS HABITUDES ZEN

Notre dernière habitude zen est une activité qui paraîtra plutôt incongrue à plus d’un et peu propice à la sérénité. Et pourtant…  Nous parlons de cuisiner.

Cuisiner ?!

Et oui, cuisiner peut vous amener à des phases de bien-être et de sérénité importantes même si vous n’êtes pas le cuistot de l’année. 

En quoi cuisiner peut-il être une habitude zen ? 

Il est possible qu’après avoir vu un certain Philippe Etchebest vociférer sur un candidat, la cuisine puisse plus ressembler à un enfer qu’à un moment de repos et de sérénité… 

Regardez cela d’un autre oeil.

La cuisine sert à déguster. Outre l’apport vital de nutriments, celle-ci a un réel impact sur notre quotidien. En effet, ce que nous mangeons a une incidence réelle sur notre humeur, notre physique, notre bien-être et notre santé. La cuisine commence donc par un choix. 

Quels produits sélectionner ? 

Pour certains, ce choix est presque angoissant. Pourtant, avec un peu de pratique, il est réellement plaisant. Ce choix résume votre propre prise en main. Vous pouvez vous tourner vers quelque chose de tout fait qui sera mauvais et nuira à votre santé, ou bien vous accorder du temps pour sélectionner des produits que vous appréciez et faire l’effort de vous faire du bien. Ce choix fait toute la différence : vous pouvez choisir quelque chose que vous aimez vraiment (on ne parle pas d’un pot de Nutella). Votre imagination prendra le relais et vous guidera vers des saveurs plaisantes.

Prendre le temps de bien manger ?

Il est très rare de ne pas aimer un bon repas. Le monde et les Français à leur tête se réjouissent d’un bon plat.

Alors pourquoi pas vous ? 

Cuisiner, c’est aussi prendre le temps. Une fois que vous avez sélectionné vos produits, vous allez les sublimer. Si la cuisine n’est pas votre fort, vous pourrez progresser facilement, ce qui sera une source supplémentaire de motivation et de satisfaction. Personne ne naît en sachant cuisiner, tout le monde apprend.  Prenez ce temps de bien choisir vos plats. Prenez ce temps de travailler vos produits avec amour et vous verrez la satisfaction que vous éprouverez. 

Habitudes zen
Parmi nos habitudes zen originales, la cuisine se démarque particulièrement.

 

C’est ici que les deux premières habitudes zen entrent dans la danse. Vous rentrez chez vous après une journée de travail, il vous reste plein de choses à faire dans la maison, alors vous prenez votre plat tout fait et mangez en 10 minutes. 

QUE NENNI. 

« Arrêtez » le temps pendant 5 minutes. Puis, demandez-vous si la maison va s’effondrer le temps que vous prépariez un bon repas. Prenez le temps de bien manger, vous vous sentirez bien plus sereins après cela. Il est même possible que vous expérimentiez le flow pendant la concoction de votre repas (vous pouvez lire notre article sur le flow pour plus d’informations !) De plus, vous aurez la fierté de vous dire que OUI vous avez pris le temps, que OUI c’était bon, que OUI ça faisait du bien et que NON le monde ne s’est pas arrêté de tourner. Votre santé vous dira merci, votre corps vous dira merci (sauf si vous cuisinez une choucroute tous les soirs…😋) et votre sérénité ne pourra que s’élever. 

S’exercer à cuisiner au quotidien 

Ne commencez pas par des plats trop ambitieux et qui prennent trop de temps. Si vous passez deux heures et que vous massacrez votre cuisine pour finir avec un plat carbonisé, la frustration risque d’être trop grande et ce n’est pas le but. Apprenez les techniques de base et laissez parler votre imagination. Essayez de vous organiser pour ne pas tout commencer en rentrant le soir, préparez des plats pour plusieurs jours, cuisinez le week end etc…

Habitudes zen
Nous sommes sûrs qu’à la fin de cet article, cuisiner de bons plats fera partie de vos habitudes zen favorites

 

Et rappelez vous, bien manger c’est le début du bonheur 😉

LE MOT DE LA FIN

Pour conclure, chaque habitude zen peut être appliquée séparément mais leur force réside dans leur réunion. Évidemment, vous pouvez prendre le temps de faire une autre activité que la cuisine si celle-ci vous semble vraiment rébarbative et que vous préférez faire autre chose. Mais privilégiez une activité créative dont vous pouvez apprécier le résultat, votre bien-être n’en sera que plus grand. 

Nous rappelons que cet article a été rédigé dans le cadre de l’évènement interblogueurs « 3 habitudes pour être zen au quotidien » du blog Habitudes Zen d’Olivier Roland.

 


C’est tout pour aujourd’hui. Nous espérons que cet article vous permettra d’adopter de bonnes habitudes zen au quotidien ! Vous pouvez aussi nous donner votre avis en commentaire ou simplement nous envoyer un message, nous nous ferons un plaisir de vous répondre ! Vous pouvez également nous contacter sur les réseaux sociaux :

Facebook

Twitter

Enfin, n’hésitez pas à partager si ça vous a plu !

À très vite pour de nouveaux articles.

Sarah & Nicolas

C'était cool, je partage :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

Cet article a 4 commentaires

  1. Excellent article, j’adore les événements interblogueurs. Les 2 première j’essaye déjà de les mettre en pratique le plus régulièrement possible (surtout quand j’ai pas le temps), la troisième c’est plutôt genre “obligation” cuisiner pour bien manger, je vais essayer d’y trouver du plaisir mais ça risque de prendre du temps !

  2. Bonjour Le labo ! J’aimerais également ajouter quelques habitudes personnelles que j’applique en période de haut stress 🙂
    – Se reveiller 10 minutes plus tôt le matin pour méditer (comme vous le conseillez si bien)
    – Planifier la veille la journée du lendemain, pour se rendre compte de ce qui est primordial ou non, afin de quand même s’accorder des pauses dans la journée et pouvoir prendre du recul sur la situation.
    – Enfin, écouter de l’ASMR (ok je rigole) … mais il n’y a rien de mieux qu’une bonne playlist pour s’évader ! 🙂

    Bonne continuation et merci pour l’article. C’est cool de nous offrir des conseils pratiques !

    Sandrine

    1. Bonjour Marie,
      Merci pour ton retour, je vais regarder ton article également ! Nous venons de voir ton mail, nous sommes intéressés par ta proposition, on voit tout ça par mail 😁
      À bientôt
      Nicolas de Labo Sciences Co’

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Vous êtes libres de recevoir gratuitement notre E-book 

 "Comprendre et Agir sur son cerveau", n'hésitez pas !