Pyramide de Maslow – partie 2 : bénéfices

Pyramide de Maslow – partie 2 : bénéfices

Les hommes déprécient ce qu’ils ne peuvent comprendre.” – Johann Wolfgang von Goethe
Et si l’on pouvait simplifier notre introspection ?
Et si l’on pouvait facilement devenir plus empathiques ?
Comment tirer avantage de la pyramide de Maslow ?

Bien le bonjour du Labo ! 🔬

Aujourd’hui, nous voyons la suite de notre article sur la pyramide de Maslow. Après l’effort, le réconfort ! Maintenant que vous connaissez le modèle, nous allons pouvoir nous pencher sur les bénéfices que vous pourrez en tirer. Si vous n’avez pas lu notre première partie, nous vous conseillons d’aller la voir ici avant de reprendre votre lecture. Les applications “connues” de la pyramide sont notamment dans les domaines du management ou du marketing. Cependant, nous avons remarqué que le modèle de Maslow pouvait être employé à des fins personnelles pour améliorer notamment son introspection et son empathie ! Voici donc notre théorie, on vous dit tout !

Bonne lecture !  🙃

BESOIN, PROBLÈME, MOTIVATION, RÉUSSITE

La pyramide de Maslow décrit nos besoins. L’intérêt réside dans la faculté de trouver et comprendre les besoins individuels que nous avons chacun d’entre nous. Qui dit besoin, signifie manque. Qui dit manque, insinue problème. Un besoin que nous n’aurons pas comblé va donc se transformer en souci significatif. Cela s’applique évidemment à tout étage de la pyramide.

Mais c’est génial, un blog de développement personnel qui nous amène à repenser à nos problèmes !

Comme si nous avions besoin de ça ! 😡

Et bien oui, nous ne le dirons jamais assez, “connais-toi toi même” et “connais ton ennemi“. Vous allez transformer votre problème en réussite.
Comment ?
Grâce à la pyramide, vous saurez hiérarchiser vos problèmes. Notez ceux-ci et reliez les à un besoin correspondant. Ne mettez pas la charrue avant les boeufs 🐮 ! Sélectionnez donc le problème le plus proche de la base (de la pyramide). Ce problème devrait être celui qui vous handicape le plus (si le modèle est juste et il devrait l’être). Prenez le temps de l’introspection, cette étape est importante.

Vous allez ensuite focaliser tous vos efforts pour résoudre ce problème et combler votre besoin. Qu’il s’agisse de trouver un emploi stable et sécurisant (bon courage, il ne suffit peut-être pas de traverser la rue… 🙄), de faire valoir votre travail au sein de l’entreprise ou bien de trouver un sens à votre vie, concentrez toutes vos forces pour agir et améliorer cette situation.

Votre frustration se transformera en motivation. Vous allez vous battre pour obtenir ce qu’il vous manque. Le fait d’agir gardera votre détermination à son taux maximal.

Quoi de plus motivant que d’agir directement sur ce qui nous pèse le plus de manière à vivre plus sereinement ?

Quoi que l’on dise les effort payent souvent. Après votre analyse pertinente, votre action devrait porter ses fruits. La pyramide ne résout pas vos problèmes en tant que tels, mais celle-ci peut vous aider à les cerner, à mieux vous comprendre et à trouver la motivation d’agir. Une fois dans l’action, vous aurez fait une grande majorité du travail.

Cette méthode est logique mais efficace, l’essayer c’est l’adopter !

Vous avez sans doute compris que la pyramide des besoins pouvait vous aider à cibler vos problèmes de manière à les résoudre efficacement, découvrez maintenant comment la pyramide de Maslow peut vous rendre plus tolérants !

ET SI VOUS COMPRENIEZ VRAIMENT LES AUTRES ?

Une petite histoire pour commencer

Tom n’est pas satisfait de sa vie professionnelle. Pourtant chef de projet dans une grande entreprise, celui-ci a une carrière “brillante”. Respecté, apprécié, bien rémunéré, que demander de plus ? Et bien Tom s’ennuie. Selon lui, son travail n’a pas de réel sens. Il aimerait améliorer le monde à sa façon, mais est embarqué dans une vie professionnelle envahissante.

Son amie Lucie n’a pas cette “chance”. Ayant quitté son compagnon qui lui mentait, celle-ci se sent très seule, délaissée et perdue. Sa situation professionnelle est stable mais elle ne reçoit que très peu d’encouragements ou de retours positifs, elle qui travaille si dur…

Tom écoute les problèmes de Lucie et les comprend, mais lorsque celle-ci entend Tom se plaindre, elle est immédiatement exaspérée

Comment OSE-t-il se plaindre, lui à qui tout sourit ?

Et bien voilà. Il est toujours déplaisant d’entendre quelqu’un se plaindre d’un problème plus haut que soi dans la pyramide. “Problème de riche” ; “bobo” ; “moi, je ne dirais pas ça comme ça” ; “c’est indécent” et autres récriminations viennent en tête.

Nous touchons là un problème important de notre société moderne. Il n’y a aucune empathie, aucune tolérance ; juste un jugement hâtif et peu développé.
Tom a accompli tous les besoins vitaux, d’estime, de sécurité ou d’amour. Il est normal que ses préoccupations personnelles soient centrées sur son accomplissement. Cependant, plus le niveau de besoin est spirituel, plus il est mal perçu par des populations n’ayant pas rempli les besoins précédents.

C’est pour cela qu’il est important de voir la pyramide de Maslow sous deux angles.

  • Un angle absolu.

    Il y a une hiérarchie établie des besoins et donc des problèmes. Il est donc universel que le besoin physiologique est plus important que le besoin d’accomplissement. Par conséquent, tout le monde concèdera qu’un manque physiologique (exemple : sous-nutrition) sera plus grave qu’un manque d’estime ou d’accomplissement. Tom et Lucie seront tout deux d’accord sur ce point.

  • Un angle relatif.

    Chaque personne est à son étage à un instant t. Cela signifie que chaque besoin et donc chaque manque sera perçu par la personne qui les subit comme leur principal problème. Ce problème peut rapidement devenir une souffrance s’il n’est pas traité, PEU IMPORTE LE NIVEAU DANS LA PYRAMIDE. Par conséquent, évidemment, Tom sera lucide et bien conscient que son problème est bien moins grave que la faim dans le monde. Celui-ci le sait et ne soutiendra jamais le contraire. En revanche, si Tom gère mal son problème, il le subira de plein fouet et pourra être tout aussi malheureux qu’une personne à un niveau plus bas de la pyramide mais gérant mieux les problèmes.

Par conséquent, il est important de voir les problèmes des autres à travers leur propre vision et non la nôtre (du moins pour juger, apporter des conseils grâce à notre vision différente est bien sûr bénéfique). Regarder par notre propre vision amènera souvent à une incompréhension et à des sensations négatives (jalousie, exaspération, énervement…). Et souvenez-vous du début, “Les hommes déprécient ce qu’ils ne peuvent comprendre.” – Johann Wolfgang von Goethe. Tout se tient n’est-ce pas ? 🧐

Nous parlons finalement de la définition même de l’empathie : “Capacité de s’identifier à autrui dans ce qu’il ressent.“.

Note : Nous avons choisi d’illustrer cela par l’exemple de Lucie et Tom où le “bas” se plaint du “haut”, mais la condescendance ou les “leçons” du “haut” pour le “bas” est tout aussi délétère (coucou Emmanuel 👋🏻).

En revanche, si Lucie se rend compte que Tom l’a écoutée, qu’il a conscience que des problèmes d’accomplissement ne sont pas aussi graves que des problèmes d’estime ou d’appartenance mais qu’il peut tout de même souffrir, , il y a une situation d’empathie mutuelle.

Une petite tirade sur la tolérance

Dans un monde où l’individualité prime sur le sens commun, où les communautés sont montées les unes contre les autres : les riches contre les pauvres ; les patrons contre les employés ; les villes contre les campagnes, (…), il est primordial, à notre échelle, de contribuer à la tolérance. Cette tolérance commence par l’empathie et par cette modeste pyramide de Maslow.

Essayez donc de comprendre les motivations, les tenants et les aboutissants des situations avant de dénigrer les problèmes d’autrui ou de les juger.

Comprendre les problèmes des autres vous permettra également de mieux les conseiller. Vous tisserez des relations plus fortes, gagnerez la confiance et rencontrerez la reconnaissance des personnes que vous aurez écoutées en vous comportant ainsi. Vous rendrez donc un service à la société tout en développant un profil de communication très apprécié.

Évidemment, il existe des personnes aigries, râleuses qui se plaignent de tout et de rien, nous ne vivons pas en France pour rien ! Vous n’êtes pas tenus de soutenir ces personnes, mais il reste important de ne pas les dénigrer. Laissez-les juste à distance pour qu’elles ne ternissent pas votre bonne humeur.

Pour finir

En conclusion, la pyramide de Maslow peut vous aider à mieux cerner vos problèmes et à trouver la motivation nécessaire pour les dépasser. De plus, vous aurez la faculté, en prenant du recul, de mieux comprendre les problèmes des autres. Vous deviendrez ainsi plus empathiques. Vous contribuerez d’une part à chasser des émotions négatives (aigreur, jalousie, condescendance) délétères pour vous comme pour votre interlocuteur(trice). D’autre part, vous développerez des relations plus solides, les gens vous accorderons leur confiance et vous serez socialement mieux perçus.

Prenez le pari ! 🙃

Borobudur-Maslow
Nous n’avions pas d’idées de photo pertinentes illustrant l’empathie. Voici donc un aperçu du temple de Borobudur (Indonésie 🇮🇩), qui vous aidera peut être à trouver la sérénité suffisante pour améliorer votre introspection ou votre compréhension des autres.

 


C’est tout pour aujourd’hui. Nous espérons que cet article en deux parties aura pu vous intéresser ainsi que vous servir. Vous pouvez nous donner votre avis en commentaire ou simplement nous envoyer un message, nous nous ferons un plaisir de vous répondre ! Vous pouvez également nous contacter sur les réseaux sociaux :

Facebook
Twitter

Enfin, n’hésitez pas à partager si ça vous a plu !

A très vite pour de nouveaux articles

Sarah & Nicolas

 

C'était cool, je partage :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Vous êtes libres de recevoir gratuitement notre E-book 

 "Comprendre et Agir sur son cerveau", n'hésitez pas !