Pyramide de Maslow – Partie 1 : interprétation

Pyramide de Maslow – Partie 1 : interprétation

Les vrais besoins n’ont jamais d’excès.” – Jean Jacques Rousseau
Vous cherchez à mener une introspection ?
Comprendre les besoins qui vous animent ?
Comment fonctionne la fameuse pyramide de Maslow ?

Bien le bonjour du Labo ! 🔬

Nous allons parler dans cet article d’un célèbre modèle psychologique dont la plupart d’entre vous aura déjà entendu parler : la pyramide de Maslow ! Cela peut paraître légèrement (c’est un euphémisme ! 😅) rébarbatif… Cependant, comprendre ce modèle peut vous amener à mieux VOUS comprendre. Déterminer vos motivations, intégrer vos problèmes ou même améliorer votre empathie peuvent être les bénéfices d’une bonne compréhension de la Pyramide de Maslow. Dans cet article, nous allons plutôt nous focaliser sur le modèle en lui même . Nous parlerons de ces bénéfices dans le prochain épisode (lorsque nous serons sûrs que vous ayez bien compris le modèle 😉) !

LA PYRAMIDE DE MASLOW : RETOUR AU TEMPS DES PHARAONS ? 🤔

Oubliez Toutânkhamon, Cléopâtre et autres Sphynx, notre pyramide est tout autre. Commençons par un peu d’histoire (NON, définitivement pas l’Égypte ancienne…). La pyramide de Maslow ou pyramide des besoins a été proposée pour la première fois par Abraham Maslow (1908-1970), psychologue et sociologue américain en 1943 (A Theory of Human Motivation). La pyramide dans sa forme finale à été décrite dans un second ouvrage du même auteur publié en 1970 : Motivation and Personnality. M. Maslow classe les besoins humains en 5 catégories. Celles-ci sont hiérarchisées des besoins les plus vitaux (à la base) aux besoins les plus spirituels (au sommet).

Voici le classement des besoins tel qu’il a été proposé par Abraham Maslow en 1970 :

  1. Les besoins physiologiques. Voici la base de votre pyramide ! Cette catégorie représente les besoins vitaux de chaque être humain. En effet, ceux-ci sont nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme.
    Exemples : boire, manger, dormir…
  2. Le besoin de sécurité. Il s’agit ici de se sentir protégé (rien de bien compliqué) dans tous les domaines.
    Exemples : sécurité “physique”, sécurité d’emploi, de logement, financière…
  3. Le besoin d’appartenance. Cette catégorie représente votre volonté de tisser des liens sociaux et de les développer.
    Exemples : appartenance à un groupe, à une pensée (courant politique, religieux…), famille, amitié, relations amoureuses…
  4. Le besoin d’estime. Il s’agit de la volonté d’être reconnu et encouragé pour ses actions et ses projets notamment.
    Exemple : être valorisé par son patron/équipe lorsque l’on mène à bien un projet professionnel.
  5. Le besoin d’accomplissement. Il s’agit du besoin de s’épanouir à travers ses propres réalisations. La volonté de donner un sens et une morale à nos actions se retrouve dans le besoin d’accomplissement
    Exemple : développer sa créativité, se poser des questions éthiques, monter sa propre entreprise, voyager…

La pyramide est donc un empilement de ces besoins. Voici comment celle-ci se présente :

Pyramide de Maslow
Schéma décrivant la pyramide de Maslow : à la base, les besoins les plus vitaux ; au sommet, les besoins les plus spirituels.

 

C’est bien beau toutes ces histoires mais pourquoi une pyramide ?

Et bien, nous arrivons à l’intérêt principal de la théorie. Nous sommes tous à peut prêt au courant que nous avons besoin de sécurité, d’amour ou de nourriture… La théorie de Maslow va plus loin et propose que l’on ne ressentira pas les besoins de l’étage supérieur tant que l’on n’aura pas comblé tous les besoins de l’étage où nous sommes !
En d’autres termes, vous ne pourrez ressentir un manque d’amour pesant que si vous êtes en sécurité dans votre vie. Si vous ne l’êtes pas, vous vous focaliserez tout d’abord sur votre protection avant de vous intéresser à vos problèmes de coeur !

De plus, cela peut sembler trivial, mais si un besoin n’est pas comblé, vous sentirez comme un problème ou un manque (physique ou psychologique selon votre place dans la pyramide).

“J’EN AI MARRE D’ESCALADER LA PYRAMIDE DE MASLOW” – ORELSAN

Suis-je assigné à une petite case ?

Absolument pas ! Il est très important de comprendre que nous n’avons pas réellement une place dans la pyramide. Il est plus pertinent de considérer que nous sommes à un étage de la pyramide à un instant t. Rien n’est figé dans le temps. Vous pouvez être au sommet et subir un échec amoureux, vous faire licencier ou autre. Par ailleurs, vous pouvez aussi gravir progressivement les échelons.

La première règle importante à en tirer est que nous montons les étages un par un mais pouvons en descendre plusieurs d’un coup (pas très plaisant malheureusement… 😅).

De plus, nous ne nous lancerons pas dans une tirade du style “rêve américain”, mais cela montre tout de même qu’il est possible de progresser dans son propre épanouissement qui que nous soyons. Seules les deux premières catégories (certes les plus importantes) sont régies par des problèmes matériels (financiers entre autres).

Très bien, j’ai rempli mes besoins physiologiques, j’ai assuré ma sécurité et je me sens aimé(e), que va-t-il se passer ?

Plus généralement, que se passe-t-il lorsque nous montons (ou descendons) les étages ?

  • Lorsque nous montons dans la pyramide, les problèmes résolus, pourtant omniprésents quelques temps auparavant sembleront rapidement être de lointains mauvais souvenirs. L’être humain possède une capacité d’adaptation très rapide (cela marche dans les deux sens) qui lui fait rapidement prendre des bonnes ou mauvaises habitudes. Ainsi, si vous avez très faim, vous oublierez vite cette sensation après un bon repas (nous ne parlons pas ici de sous-nutrition). En effet, à moins d’avoir subit un véritable traumatisme (ce que ne traite pas cette pyramide), vous laisserez vite l’ancienne sensation d’inconfort derrière vous.
  • Si vous descendez, un phénomène plutôt similaire se produit. Vous vous focaliserez instantanément sur vos nouveaux problèmes en laissant de côté les anciens (si vous vous faites agresser dans la rue, vous oublierez pour un temps vos problèmes d’estime). En revanche, si vous vous remettez de ces problèmes, vos anciennes préoccupations (ici le besoin d’estime) reviendront bien vite (chassez le naturel il revient au galop ! 🐎)

Enfin, si vous arrivez à accomplir tous les besoins de la pyramide, vous devriez atteindre un certain seuil de sérénité. Le haut de la pyramide est donc un but à atteindre pour en finir avec ses problèmes ; but si pénible à atteindre selon Orelsan. Néanmoins, l’idée d’accomplir tous ses besoins demeure très théorique et peut amener aux limites d’un modèle appliqué à la vraie vie.

LES LIMITES SCIENTIFIQUES D’UN MODÈLE

Plusieurs études de la seconde moitié du XXème siècle se sont penchées sur la méthodologie expérimentale de la pyramide de Maslow. Par exemple, dans leur article “Maslow reconsidered : A review of research on the need hierarchy theory“, Bridwell et Wahba montrent qu’il existe des biais méthodologiques ainsi qu’un manque de données empiriques pour valider la théorie. Un des biais principaux est que M. Maslow n’a testé son modèle que sur des “intellectuels” en pleine santé.

Il est donc important de prendre ce modèle avec des pincettes. Néanmoins, là ou son universalité scientifique est remise en cause, la théorie s’applique très bien à vos problématiques du quotidien. Ne prenez pas la pyramide de Maslow comme une vérité absolue, mais plutôt comme un outil qui peut vous permettre une meilleure introspection et une meilleure compréhension des autres. Nous vous expliquons dans la seconde partie comment utiliser ce modèle à votre avantage.

 


C’est tout pour aujourd’hui. Nous espérons que cette forme d’article vous décrivant l’un des modèles majeurs de la psychologie vous aura intéressés !  N’oubliez pas de nous retrouver pour la seconde partie de l’article qui arrivera sous peu. Vous pouvez nous donner votre avis en commentaire ou simplement nous envoyer un message, nous nous ferons un plaisir de vous répondre ! Vous pouvez également nous contacter sur les réseaux sociaux :

Facebook
Twitter

Enfin, n’hésitez pas à partager si ça vous a plu !

A très vite pour de nouveaux articles

Sarah & Nicolas

C'était cool, je partage :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Vous êtes libres de recevoir gratuitement notre E-book 

 "Comprendre et Agir sur son cerveau", n'hésitez pas !